Caracteristiques d'une camera
|< précédent
| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |
suivante >|

cam1

L'électronique de nos têtes de caméras a été entièrement conçue au LOEMI. Les têtes de caméras ont également été produites à l'IGN avec l'aide de nos ateliers de mécanique.
CCD
    Les têtes actuellement en service sont équipées de CCD Kodak 16 Mégapixels (4096 x 4096 pixels). 2 têtes sont équipées de capteurs couleur KAF-16801CE et les 15 autres de capteurs noir et blanc KAF-16801LE. Actuellement nous lisons ces capteurs à la fréquence de 8MHz, une évolution vers une fréquence de lecture de 10MHz est envisageable dans un proche avenir. Il est important de signaler que le capteur KAF-16801LE est sensible dans le visible ET dans le proche infrarouge.

eclectronique    Ces CCD ont un pixel de 9 µm de côté et sont équipés de dispositif anti-éblouissement (anti-blooming). Le puit de potentiel de ces pixels est de 55000 électrons. Cette capacité de remplissage maximum et l'électronique que nous avons placée en aval du capteur nous permettent d'acquérir des images avec une dynamique supérieure à 2000 niveaux de gris nous conduisant à encoder chaque pixel image sur 12 bits.

    Nos têtes de caméras possèdent deux interfaces BNC : une dévolue à la synchronisation des têtes de caméras entre elles pour un déclenchement des prises de vues le plus simultané possible (voir la partie configurations), l'autre dédiée à l'envoi de top au système GPS de l'avion afin de localiser précisément chaque sommet de prise de vue.

    Une caractéristique essentielle de nos caméras est son système de compensation de filé électronique. Nous compensons en effet le mouvement linéaire de l'avion durant le temps d'exposition par déplacement des charges à la surface du capteur ligne par ligne. Ce procédé précis au demi-pixel près nous permet de tirer pleinement profit des 55000 électrons cités plus haut. L'orientation de nos caméras est dictée par cette caractéristique ; en effet, les lignes sont décalées vers le haut de l'image lors de la lecture du CCD matriciel, par conséquent, le haut de l'image doit être du côté de la queue de l'avion.

    Concernant la partie optique, nous utilisons des objectifs de la série Rollei Digitar et travaillons actuellement avec des focales 28 mm, 60 mm et 100 mm.
racks
    Chaque tête de caméra est reliée à son rack d'acquisition. Ce dernier est muni de cartes ELTEC : carte CPU, carte d'acquisition d'image, carte réseau pour le dialogue entre racks ou avec un système pilote extérieur, carte de liaison série et de liaison parallèle. Les images sont stockées sur des disques amovibles à chaud dont la capacité actuelle est de 73 Goctets. Une image brute occupant environ 33 Moctets, plus de 2200 images peuvent être stockées sur un disque.

    Pour finir, il est important d'indiquer que notre système actuel nous permet d'acquérir un pixel sol minimum stéréoscopique (60% de recouvrement longitudinal) de 19 cm à bord d'un avion volant à 100 m/s et de 15 cm si la vitesse de l'avion tombe à 80 m/s.




|< précédent
| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |
suivante >|
Site internet de la recherche à l'IGN